Communiqués de presse

Recommend this page
Publié: 25. février 2019 - Source: Glacier 3000 SA

LE REVEIL DU RED RUN A GLACIER 3000

SCEX ROUGE – 06:45
Il fait encore nuit lorsque la télécabine quitte le Col du Pillon. A son bord, des mécaniciens et des pisteurs, chargés de la sécurité du domaine skiable, ainsi que du matériel lourd destiné à la maintenance des installations.

Alors que la cabine arrive à destination, le jour se lève à peine sur les pentes enneigées du Glacier 3000 et les montagnes commencent à se dessiner sur le ciel coloré. Pourtant, les travailleurs de l’ombre sont actifs depuis plusieurs heures.

A peine sortis de la cabine au Scex Rouge, dans le silence du petit matin, seul un bruit mécanique et continu se fait entendre. De plus en plus fort, il semble se rapprocher pour finalement laisser apparaître une créature d’acier, tous projecteurs allumés, qui s’arrête à quelques centimètres de nous.

Il est temps d’embarquer dans une dameuse pour accompagner Cédric et Laurent, qui ont oeuvré une bonne partie de la nuit sur le domaine pour proposer une piste immaculée et sécurisée aux premiers skieurs.

Direction la Red Run, une piste de neige naturelle toute neuve mais déjà bien ancrée dans l’image de Glacier 3000. Inaugurée en décembre 2017, elle permet de glisser de près de 3’000 à 1’300 mètres d’altitude tout en admirant une vue à couper le souffle.

Alternative rouge à la fameuse Combe d’Audon noire, elle offre un passage au pied de la cabane CAS des Diablerets avant de rejoindre la mythique piste du Martisberg, déjà bien connue des habitués, avant de plonger sur Reusch. Ses huit kilomètres en font la piste la plus longue des Alpes Vaudoises et sa déclivité maximale, qui flirte avec les 40%, une piste rouge qui propose de belles sensations.

UN TRAVAIL DE PRÉPARATION MINUTIEUX
Mais avant de pouvoir y mettre les skis, c’est un travail de précision et de patience dont sont chargés les dameurs.

La Red Run est une piste intéressante à travailler, pas uniquement à cause de sa pente : “La spécificité de cette piste est qu’on doit tailler un long mur du côté gauche de la piste pour la rendre plus sûre. Comme elle est située dans une zone susceptible d’être recouverte par des coulées de neige lors des minages de sécurité qui ont lieu tôt le matin, bien avant l’ouverture, on ne peut pas y installer de vrais filets de sécurité. C’est donc à nous dameurs de les faire en neige.” explique Laurent, dameur à Glacier 3000.”.

Un mur qui doit être refait tous les matins, même s’il n’a pas neigé pendant la nuit, pour “nettoyer” la neige poussée par les skieurs.

Le travail des dameurs terminé, les patrouilleurs jalonnent la piste et les obstacles qui l’entourent. Leur priorité : s’assurer que tout soit sécurisé.

C’est un travail d’équipe, où chacun a une fonction et une expertise bien définie. Une fois la piste sécurisée, ils donnent le signal qui permettra - enfin - aux skieurs impatients de la dévaler !

Nous nous réjouissons de vous voir bientôt sur la Red Run afin que vous puissiez expérimenter par vous-mêmes le travail de notre équipe.$

Contact:
Katherina Westphal
Marketing & Sponsoring
Tel. +41 (0)24 492 09 22