Communiqués de presse

Recommend this page
Publié: 05. avril 2019 - Source: Concerti Saanen

Chefs-d’œuvre du maître sous la baguette du grand chef

Lors du concert de Pâques de cette année, en l’église St-Maurice de Saanen, il sera interprété le Requiem en ré mineur KV 626 de Wolfgang Amadeus Mozart, ainsi que sa plus célèbre symphonie, la grande Symphonie en sol mineur KV 550. Pour une fois, Michael Bach ayant un empêchement, le concert sera à nouveau dirigé par Philippe Bach.

Cela fait plus de dix ans que Philippe Bach, chef d’orchestre originaire de Saanen, s’est produit à l’église de Saanen. Depuis, sa brillante carrière l’a conduit à travers toute l’Europe et actuellement, il est notamment directeur musical général de la « Meininger Hofkappelle » (Orchestre de la Cour de Meiningen), du plus ancien Opéra d’Allemagne. Les organisateurs des concerts de Pâques de Saanen sont d’autant plus heureux que, cette année, il pourra remplacer son frère Michael pour les traditionnels concerts.

Il est vrai que la Symphonie KV 550 fait partie des œuvres les plus connues de la musique classique. Concernant l’époque de sa composition, Mozart a noté qu’elle a été créée durant l’été 1788, en l’espace de quelques semaines, en même temps que les Symphonies KV 543 et KV 551. Comme euphorique, Mozart a alors composé ses dernières symphonies. En ce temps-là, de grands soucis d’argent le préoccupaient et, dans les lettres à son frère franc-maçon Puchberg, il parle de « pensées noires » qui le tourmentaient. L’obscurité n’est toutefois pas le trait prédominant de l’œuvre. La « Symphonie des Symphonies », comme elle a été nommée avec enthousiasme au 19e siècle, n’a rien perdu de sa popularité jusqu’à aujourd’hui ; aucune symphonie n’a autant été enregistrée, et le défi de chaque nouvelle interprétation est de réaborder cette œuvre.

Quoi qu’il en soit, la Symphonie complète magnifiquement le Requiem de Wolfgang Amadeus Mozart, composé ultérieurement. Cette œuvre monumentale sera chantée par les solistes Beatrice Villiger (soprano), Astrid Pfarrer (alto), Christoph Waltle (ténor) et Raphael Jud (basse), ainsi que le « Mauritius-Chor » élargi (préparé par Roland Neuhaus), accompagnés de l’« Orchestra degli Amici », sous la direction de Philippe Bach. Le concert donnera ainsi un magnifique aperçu de deux des plus grandes perles du répertoire classique et devrait être une expérience inoubliable pour les petits et les grands, les jeunes et les vieux. Avec une entrée gratuite pour les enfants, les organisateurs espèrent attirer un public d’autant plus jeune et le familiariser ainsi avec la musique classique. (Voir annonce)