Sur de gros pneus dans la neige

Recommend this page

La toute dernière tendance pour l’hiver, c’est le VTT d’hiver originaire - comment pourrait-il en être autrement - des États-Unis. Gstaad est devenu un véritable pôle d’attraction pour ces VTT aux pneus surdimensionnés. Et, en janvier, aura lieu pour la troisième fois à Gstaad le Snow Bike Festival International.

Pratiquer le VTT d’hiver est en principe possible sur n’importe quel VTT équipé de pneus présentant une bonne adhérence. Et surtout quand il est équipé d’un pneu un peu plus large. Mais, avec un fatbike, c’est encore beaucoup plus fun ! Un fatbike se comporte par rapport à un vélo de ville comme un monster truck par rapport à une Fiat Panda ou comme un ski freeride par rapport à un ski de fond. Cela signifie donc qu’il n’est pas aussi maniable ni aussi léger, par contre un peu plus confortable et, n’oublions pas, nettement plus cool. Avec un fatbike, on peut s’aventurer sur des terrains qui ne seraient pas accessibles à un VTT normal. Et même des vététistes inexpérimentés dévalent sans problème des chemins enneigés - grâce aux pneus XXL et une pression d’air restreinte.

Pneus surdimensionnés d’Alaska
L’idée vient d’Alaska où, il y a une vingtaine d’années, quelques vététistes passionnés soudèrent deux jantes pour y monter un pneu large afin de pouvoir pratiquer leur sport même en hiver sur la neige. Depuis, le succès du fatbike n’a cessé de croître. Avec les fatbikes équipés de pneus pouvant atteindre 114 millimètres de large, la propulsion est basée à 100 pour cent sur la force musculaire. Et comme les pneus ne sont remplis que d’air, c’est plus facile qu’on pourrait le penser. Tous ceux qui s’assoient pour la première fois sur un fatbike sont étonnés de la facilité de se propulser.

Stars internationales à Gstaad
Gstaad joue sur le devant de la scène en ce qui concerne ce nouveau sport d’hiver et est devenue au cours des dernières années le hotspot européen du VTT d’hiver. Le Snow Bike Festival a lieu ici depuis 2016, reconnu par l’Union Cycliste Internationale UCI comme seule course cycliste sur neige au monde. Cette course qui s’étend sur quatre jours constitue une aventure par excellence pour les pros comme pour les amateurs. Il s’agit de supporter des températures glaciales, de venir à bout de montées et descentes difficiles.


3 Questions à Herman Coertze, fondateur du Snow Bike Festival

Quelle quantité de neige faut-il pour profiter vraiment d'un snowbike ?
Aucune ! C’est ce qui est génial, en fait, il ne faut pas du tout de « Snow », de neige. Mais bien sûr, c’est encore plus stimulant en blanc.

Participez-vous aussi à la course ?
Quand le coup d’envoi est donné, il est vrai que ça me démange, pourtant je dois me consacrer à mes tâches d’organisateur. Mais j’espère bien pouvoir y participer une fois à l'avenir.

Et quel est votre itinéraire préféré ?
Le long du lac de Lauenen, c’est tout simplement magnifique, à tel point que c’en est presque kitsch.

Snow Bike Festival
Courses et rides, fête et expo de fatbike
snowbikefestival.com