Histoire

L'authenticité alpine avec des racines historiques

L'histoire de la région de Gstaad remonte à loin. Fière et confiante, la population cultive ses traditions et l'authenticité alpine de la région. La dure vie en montagne en fait autant partie que l'artisanat et les traditions séculaires.

Saanen et la grue

Emblème du comte von Greyerz, la grue orne aujourd'hui l'emblème de la commune de Saanen, à laquelle Gstaad est également rattachée. Il s'agit de l'un des indices les plus clairs des racines historiques de la région qui sont toujours étonnamment vivantes.

Étapes historiques du Saanenland

  • 1. siècle: Le comté de Greyerz est un territoire important qui s'étend de la source de la Saane au Sanetschpass, jusqu'à ce que l'on appelle aujourd'hui le Lac de La Gruyère dans les environs de Broc et de La Tour-de-Trême. Le Jauntal en fait également partie.

  • 1246: Le comté se trouve sous la souveraineté de Pierre II de Savoie.
  • 1404: Le jeune mineur Anton devient le comte von Greyerz. Les Savoyards font appel à un administrateur. Celui-ci s'oppose au renouvellement des contrats de droits de cité. Là-dessus, Berne détruit les châteaux du Saanenland et du Pays d'Enhaut.

  • 1407: Les territoires reviennent au Comté de Greyerz. La train de vie coûteux du comte entraîne des difficultés financières. Différents territoires doivent être vendus.

  • 9 novembre 1554: Lors de la diète fédéral de Baden, la faillite du comté est annoncée. Les créanciers le partagent entre eux. Finalement, le Saanenland et le Pays d'Enhaut reviennent à Berne.
Gstaad fait partie de la commune politique de Saanen.
Gstaad fait partie de la commune politique de Saanen.

Histoire du tourisme

Première association touristique fondée en 1906: dès le 18ème siècle, des voyageurs ont décrit les attraits de la vallée. À partir du 19ème siècle, la région devient une destination de vacances appréciée. En 1905, la mise en service du train Montreux-Oberland permet de relier Gstaad au monde extérieur. Les conditions pour devenir un lieu touristique sont réunies. En 1906, à Gstaad et Saanen, les premières associations touristiques de la région sont fondées.

Boom hôtelier: S'en suit la décennie des constructions d'hôtels. Le Gstaad Palace ouvre ses portes en 1913. Il s'agit d'un hôtel emblématique de Gstaad. Durant les années 20, les infrastructures fragilisées par la guerre s'améliorent à nouveau. Un parc thermal, une salle thermale, un golf et des terrains de tennis sont construits. En 1934, le premier funiculaire à corde de la région ouvre sur la Wispile. Le premier télésiège fonctionnant également en été est inauguré au Wasserngrat en 1946.

Croissance: En 1942, en plein milieu de la deuxième guerre mondiale, Oswald von Siebenthal devient le premier directeur du centre de santé. Huit autres lui ont succédé jusqu'à aujourd'hui. Seuls quatre d'entre eux ont été en fonction plus de cinq ans. Paul Valentin est l'un des principaux artisans du développement touristique de Gstaad. De 1952 à 1982, il a marqué l'histoire de Gstaad pendant un quart de siècle. Jusqu'aux années 80, l'économie de la région se distingue par une croissance unique et ininterrompue.

Modèle: aujourd'hui, Gstaad Saanenland Tourismus est l'organisation qui a succédé aux deux offices du tourisme de Gstaad et de Saanen. Économiquement, cette vallée autrefois pauvre a réussi à devenir un point d'attraction touristique de renommée internationale. Gstaad Saanenland Tourismus constitue le fédérateur de la région de Gstaad et est considéré dans toute la Suisse comme un modèle d'organisation touristique efficace.

Télécharger brochure office de tourisme depuis 100 ans

Les habitants du Saanenland ont rapidement remarqué que les transports de personnes en montagne constituaient un marché intéressant.
Les habitants du Saanenland ont rapidement remarqué que les transports de personnes en montagne constituaient un marché intéressant.

Histoire des remontées mécaniques

Les habitants du Saanenland ont rapidement remarqué que les transports de personnes en montagne constituaient un marché intéressant. En 1935, la première remontée mécanique a été construite à Wispile. Aujourd'hui, plus de 50 remontées mécaniques sur 12 montagnes sont exploitées en majeure partie sous la gestion commune des Bergbahnen Destination Gstaad AG.

  • 1907/08: La première saison de sports d'hiver de Gstaad est lancée.

  • 1935: Le premier «funi», un précurseur des funiculaires, est construit sur la montagne du Wispile. En 1944, celui-ci est remplacé par un téléski suivant le même parcours.

  • Janvier 1938: La montagne de Gstaad, l'Eggli, est reliée par un funiculaire.

  • Août 1945: Gstaad entrevoit le futur touristique de la région et construit le premier télésiège suisse.

  • Avril 1946: Les premiers visiteurs profitent du télésiège Wasserngrat.

  • 1954: La première télécabine du Saanenland est installée sur l'Eggli.

  • Début des années 60: Le téléphérique du Glacier 3000 (glacier Les Diablerets) est mis en service. En 2001, celui-ci est remplacé par une impressionnante télécabine. Le design futuriste des stations inférieures et supérieures a été conçu par le fameux architecte Mario Botta.

  • Années 70 et 80: Les remontées mécaniques de la région sont florissantes. Entre Zweisimmen et Gstaad, on compte 20 installations.
  • Fin mars 2004 : Avec effet rétroactif au 1er mai 2003, 12 entreprises de remontées mécaniques s'associent sous le nom de Bergbahnen Destination Gstaad AG: Bergbahnen Saanenland-Simmental AG, Eggli Gondelbahn AG, Luftseilbahnen Gstaad-Höhi Wispile AG, Rellerli Luftseilbahn Schönried AG, ainsi que Schönried-Horneggli AG. La Sesselbahn Chalberhöni Pra Cluen AG, le Téléphérique Rougemont Videmanette S.A. et Skilift Hühnerspiel GmbH feront de même le 24 mai (avec effet rétroactif à fin 2003). La BDG est jusqu'à présent la seule entreprise de remontées mécaniques inter-régionale. Elle réunit plusieurs langues, dépasse les limites d'un canton et couvre les territoires de 7 communes. En coopération avec les autres entreprises restantes Glacier 3000, Wasserngrat et Télé Château-d'Oex, la société exploite 62 remontées mécaniques sous le label GSTAAD MOUNTAIN RIDES. Le marketing est pris en charge par Gstaad Saanenland Tourismus.

  • 2008: BDG AG pose les jalons pour les années à venir et jusqu'en 2018. Parmi plusieurs différents scénarios de développement qui ont été analysés, c'est le concept «concentration» qui a été retenu. Il prévoit des investissements à hauteur de 160 millions CHF.

  • 13 décembre 2008: Les télésièges pour 4 personnes de Chaltebrunne-Saanerslochgrat et de Chaltebrunne-Parwengesattel ont débuté leur fonctionnement. De l'envoi de la demande d'autorisation à l'ouverture, sept mois se sont désormais écoulés.

  • Juillet 2009: Durant la réunion des délégués, la communauté tarifaire «Vereinigung des Bergbahnen von Gstaad und Umebung VBG» a décidé de se nommer désormais «Gstaad Mountain Rides GMR».

  • 18 décembre 2010: Inauguration du nouveau télésiège pour quatre personnes de Chalberhöni-Vorderes Eggli. Il part désormais du même endroit que le télésiège Les Gouilles et rejoint le point culminant du Vorderer Eggli.

  • 23 décembre 2010: Inauguration des nouvelles télécabines Rougemont-La Videmanette.

Détails curieux et intéressants
L'univers des remontées mécaniques de Gstaad comporte quelques détails curieux et intéressants.

  • Les premiers trains funiculaires suisses viennent du Saanenland: pour faciliter la pratique du ski, des habitants inventifs ont introduit des funiculaires dès le début du 20ème siècle. Ces véhicules semblables à des luges et avançant grâce à des cordes permettaient le transport de touristes sur les montagnes, pour que ceux-ci puissent faire du ski. On peut encore apercevoir deux exemplaires devant l'hôtel alpin Hornberg et le terrain de jeu Saanenmöser. Les habitants de la région de Saanen ont ensuite également construit des funiculaires à d'autres endroits, pas exemple dans le canton des Grisons (Davos).

  • Le plus long télésiège suisse était situé dans la Bäuert Chalberhöni, en direction du domaine skiable Wildenmannegg / Videmanette. Cette installation (jusqu'à Pra Cluen / Rouffivorsass) de l'entreprise Küpfer (Steffisburg) mesurait 2.215 mètres. Construit en 2007 pour 9,6 millions CHD, le nouveau télésiège 4 personnes de l'entreprise Garaventa a même dépassé son prédecesseur. Avec une longueur de 2.764 mètres et une capacité de transport de 1.500 personnes par heure, il détient probablement encore le record.

  • La première maison de ski suisse est également située dans la communauté de communes de Saanen, à Bäuert Saanenmöser. Le club de ski de la ville de Berne a acheté le terrain en 1899, puis construit une maison de ski sur celui-ci en 1908. Il s'agit du premier bâtiment suisse conçu uniquement à cet effet.

  • Le premier train totalement électrique de Suisse a été mis en service dans le Saanenland. Aujourd'hui très populaire et faisant la navette entre Montreux et Zweisimmen, le Chemin de fer Montreux-Oberland bernois (MOB) a transporté les premiers touristes dans la région de Gstaad et a donc rapidement contribué à l'essor de celle-ci. Le train a atteint Gstaad le 20 décembre 1904 et Zweisimmen le 6 juillet 1905.

  • La Rellerli-Bahn Schönried est la première télécabine suisse comportant un virage dans son parcours. C'est l'entreprise Habegger, de Thoune, qui a construit l'installation en 1982. Elle mesure 2.065 mètres.

  • Le premier télésiège 3 personnes à calottes a été construit par l'entreprise VonRoll Habegger (Thoune) en 1984 sur le Horneggli à Schönried. Il a été mis en service le 15 décembre 1984 et qualifié de «télésiège spatial». Cette installation transportait 980 personnes en une heure.

  • Les premières communautés tarifaires de remontées mécaniques en Suisse ont également été créées en 1944/1945 dans le Saanenland. Différentes entreprises de remontées mécaniques s'y sont regroupées.

  • La fusion la plus complexe de différentes entreprises de remontées mécaniques suisses a eu lieu lors de la fondation des Bergnbahnen Destination Gstaad AG, avec effet rétroactif au 1er mai 2003. Dix sociétés indépendantes n'en ont formé plus qu'une. Celle-ci s'étend sur deux cantons, trois juridictions et 7 communes, et ce au-delà des différences de langue entre l'allemand et le français.
Sitemap

Gstaad

En plus de Gstaad, la région comprend 9 autres villages de chalets situés entre 1000 et 1400 mètres d'altitude. Aujourd'hui, la marque Gstaad est connue dans le monde entier pour son charme chic et son luxe discret. Mais malgré toute son élégance et sa classe, Gstaad est resté réellement alpin et authentique. On est fier de ses traditions que l'on vit encore de manière authentique. Les visiteurs peuvent profiter de plus de 1000 manifestations tous les ans, dont certains évènements de renommée internationale. Les visiteurs peuvent également profiter d'une hôtellerie haut-de-gamme, d'excellentes possibilités pour faire du shopping le long de la promenade piétonne et d'un aéroport situé à Saanen.

Contact

Gstaad Saanenland Tourismus
Promenade 41
CH - 3780 Gstaad
Tel +41 33 748 81 81
Fax +41 33 748 81 83
info@gstaad.ch

Arriver & emplacement

Newsletter