Réservez votre hébergement

Pour les grands

Recommend this page

Les princesses et les rois ont appris à skier chez Bethli

Il s’en est fallu de peu que Bethli Küng fasse une carrière internationale. Skieuse de haut niveau, elle a fait partie jeune fille des cadres A de l’équipe nationale suisse et aurait aussi participé aux Jeux olympiques d'hiver de 1968 à Grenoble si, peu de temps avant, une fracture du col du fémur n’avait pas brutalement mis fin à une carrière très prometteuse. Même s’il lui a fallu beaucoup de temps pour surmonter ce coup dur, elle dit aujourd’hui qu’elle est réconciliée avec son destin. « À l’époque, les médecins ont parfaitement rafistolé mes os. Et j’ai pu apprendre à connaître de nombreuses personnes très intéressantes dans le cadre de mon travail en tant que monitrice de ski privée qualifiée. On peut le dire. Mais Bethli Küng ne veut pas trop se livrer, la discrétion étant en somme l’une des précieuses valeurs-clés de la destination. Elle est néanmoins fière d’avoir accompagné en privé des personnalités pendant des décennies, du Saanersloch au Rinderberg en passant par le Horneggli. Elle a ainsi guidé en toute sécurité l’ex-roi Constantin II de Grèce et son épouse Anne-Marie dans la descente de pistes à bosses ou entraîné les enfants de la famille royale espagnole, avec qui elle entretient encore aujourd’hui des liens amicaux, dans leurs premiers essais de chasse-neige au Rellerli baigné de soleil. Depuis un an, on ne rencontre plus la native de Saanen aujourd’hui âgée de 71 ans sur les pistes qu’avec ses clients fidèles. Malgré tout, ne rien faire est impensable pour la dynamique monitrice de ski et ancienne femme politique au niveau cantonal et villageois. Pendant son temps libre, Bethli Küng se consacre aux choses qui lui permettent de garder la forme, physique et morale : la gymnastique et le yodel.


Le bon plan culinaire de Bethli

Que ce soit en privé ou avec ses illustres élèves, on rencontre régulièrement Bethli Küng au restaurant de montagne Hansueli Küblis au Hornberg. Si vous empruntez l’itinéraire du Saanersloch à St. Stephan via Chaltebrunnen à skis, faites une pause à la douillette Chemistube où André et Mariette Kohli servent des spécialités maison.  Deux choses qui ne manqueront pas d’attirer votre regard : la carte écrite à la main et agrémentée de dessins ainsi que la vue magnifique depuis la terrasse.


Le bon plan de Bethli en matière de virages parallèles

Quand elle n’accompagne pas des célébrités, Bethli Küng dévale avec plaisir et entrain les pistes du Horneggli. De la sympathique montagne emblématique de Schönried, elle a accès au plus grand domaine skiable de la Destination Gstaad avec 105 kilomètres de pistes. « Du Saanersloch à Chaltebrunnen et Rinderberg - il y en a ici pour tous les niveaux de difficulté », confirme la monitrice de ski expérimentée.


Le bon plan fun de Bethli

Bethli Küng a aussi un bon plan pour les jeunes : avec ses rails, kickers, boxes et les nouveaux éléments en bois, le Playground Snowpark au-dessus de Saanenmöser, c’est du plaisir à l’état pur avec une bonne dose d’adrénaline. Cette année, le plaisir pour les fans de snowboard et de freeski est quasiment doublé dès la première minute, car avec le nouveau Wild-Side à la station supérieure du Hornberg, c’est immédiat.


Le bon plan de Bethli pour les familles

Aucun coin n’est trop petit pour être un domaine skiable à part entière. Pour les plus jeunes, Bethli conseille le téléski de Lauenen. Il y a ici les meilleures conditions pour se lancer dans ses premiers virages à skis ou en snowboard. Ce versant adapté aux familles est entièrement axé sur les petits ; quand il y a suffisamment de neige, ils seront également séduits par un mini-funpark. Pour les cracks, la descente ne pourra pas être plus rapide que sur la piste de course spéciale avec chronométrage - premières expériences de succès incluses.