Une cachette discrète

La cachette discrète de visiteurs connus

«Last paradise in a crazy world»: c'est ainsi que la star d'Hollywood et de Broadway Julie Andrews décrit son domicile de vacances à Gstaad. Car malgré son succès international, Gstaad est restée très alpine. L'ambiance est calme et discrète. Et c'est exactement ce qu'apprécient les célèbres visiteurs issus de familles royales, des domaines du cinéma, de l'art, du sport et de l'économie.

Situé dans le Saanenland, Gstaad a la même résonance que Saint-Tropez ou The Hamptons, sa renommée étant liée à celle de ses célèbres visiteurs. Ceux-ci adorent cette combinaison d'aventures de vacances, d'esprit cosmopolite et d'authenticité décontractée. Avec la discrétion propre à Gstaad, vous pouvez passer vos vacances sans être embêté par les médias. Il n'y a pas non plus de fêtes glamour. Les fêtes ont lieu discrètement, souvent dans des chalets privés. Et sans observateurs. C'est exactement pour cela que les célébrités reviennent ici.

Ernst et Silvia Scherz-Bezzola (au centre et à gauche) ont bâti la renommée du Gstaad Palace.
Ernst et Silvia Scherz-Bezzola (au centre et à gauche) ont bâti la renommée du Gstaad Palace.

Les débuts de Gstaad en tant que prestigieuse destination de vacances

Le premier invité célèbre de Gstaad a été le célèbre maréchal britannique hautement décoré Sir Bernard Law Montgomery, également nommé «Monty». Un an après la fin de la deuxième guerre mondiale, il a passé ses premières vacances suisses à l'hôtel de sport de Saanenmöser, où la famille royale thaïlandaise a ensuite également résidé pendant longtemps. En 1938, Ernst et Silvia Scherz-Bezzola ont pris la direction de l'hôtel de luxe Gstaad Palace. Après la fin de la deuxième guerre mondiale, avec beaucoup de talent et des moyens modestes, ils ont commencé à se développer. Avec succès: des musiciens célèbres comme Maurice Chevalier, Louis Amstrong et Elle Fitzgerald se sont rapidement produit au Gstaad Palace. De plus en plus souvent, des célébrités ont dormi à l'hôtel, puis également dans leurs propres chalets et appartements. Gstaad a commencé à diffuser son prestige.

Cléopâtre joue au Yahtzee

Le "gratin" du milieu international du cinéma a ensuite découvert le calme de Gstaad. La légende hollywoodienne Elizabeth Taylor se retirait au calme dans son chalet Ariel que son quatrième mari Eddie Fisher lui a acheté en 1959. Elle a joué au Yahtzee et bu du Beaujolais avec Richard Burton à l'hôtel Olden qui appartient aujourd'hui à Bernie Ecclestone. Plus tard, sa fille a conçu la sculpture en bronze du petit veau sur la place de Gstaad.

Richard Burton, Peter Lawford et Lyz Taylor lors d'une visite au Gstaad Palace.
Richard Burton, Peter Lawford et Lyz Taylor lors d'une visite au Gstaad Palace.

James Bond et sa voiture

L'acteur de légende Roger Moore fait partie des membres privilégiés de "l'Eagle Club" que l'on ne pouvait atteindre qu'avec un ascenseur délabré. Étant donné qu'il n'était pas prévu que celui-ci soit rénové, Moore et les autres membres du club ont décidé de financer eux-mêmes les travaux. Roger Moore a dit à propos des habitants de Gstaad: "ils s'intéressent moins à moi qu'à ma voiture." En effet: malgré toutes les célébrités, Gstaad reste un endroit où la discrétion prime. Et de véritables amitiés se forment entre les célèbres visiteurs et les habitants de Gstaad.

La diva hollywoodienne s'est également déjà rendue à Gstaad.
La diva hollywoodienne s'est également déjà rendue à Gstaad.

Mary Poppins, la panthère rose et Gunther Sachs

Julie Andrews, la légendaire réalisatrice de Mary Poppins, est à l'origine de la citation: "Gstaad est le dernier paradis dans un monde fou". C'est également elle qui a autrefois fait cadeau des lumières de Noël aux habitants. Son mari, le célèbre réalisateur Blake Edwards, a immortalisé son domicile de vacances dans le classique cinématographique "The Return of the Pink Panther". Le nom de Gunter Sachs, bon vivant, playboy, photographe et collectionneur allemand est également étroitement lié à Gstaad.

Refuge et havre de paix

Aujourd'hui plus que jamais, Gstaad est un refuge et un havre de paix pour les célébrités du monde entier. Les habitants de Gstaad n'en font pas tout un fromage. Il restent terre à terre, ancrés dans leurs traditions. Ce n'est alors même pas étonnant que le tennisman Roger Federer ait ainsi reçu une vache brune du Simmental pour sa victoire à l'Allianz Suisse Open en 2003. Car Gstaad est exactement comme ça: malgré les nombreuses célébrités, le village est surtout fier de ses vaches. Et c'est très bien comme ça.

Sitemap

Gstaad

En plus de Gstaad, la région comprend 9 autres villages de chalets situés entre 1000 et 1400 mètres d'altitude. Aujourd'hui, la marque Gstaad est connue dans le monde entier pour son charme chic et son luxe discret. Mais malgré toute son élégance et sa classe, Gstaad est resté réellement alpin et authentique. On est fier de ses traditions que l'on vit encore de manière authentique. Les visiteurs peuvent profiter de plus de 1000 manifestations tous les ans, dont certains évènements de renommée internationale. Les visiteurs peuvent également profiter d'une hôtellerie haut-de-gamme, d'excellentes possibilités pour faire du shopping le long de la promenade piétonne et d'un aéroport situé à Saanen.

Contact

Gstaad Saanenland Tourismus
Promenade 41
CH - 3780 Gstaad
Tel +41 33 748 81 81
Fax +41 33 748 81 83
info@gstaad.ch

Arriver & emplacement

Newsletter